Catégories Santé au travail

Covid-19 : que doit faire l’employeur en cas de contamination ?


Pour lutter contre la pandémie, les employeurs ont un rôle très important à jouer. Que faut-il faire lorsqu’un collaborateur est contaminé par le Covid-19 et comment éviter qu’un cluster ne se forme dans l’entreprise ? Comment organiser une campagne de test ? Après les bonnes pratiques en matière de prévention, PMS Médicalisation (PmSm) fait le tour des règles et recommandations à suivre lorsqu’un salarié est positif au Covid-19

Isoler le salarié et réagir lorsqu’il y a un signe de gravité

 

On ne le dira jamais assez : l’employeur doit « assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale des travailleurs » (Code du Travail, article L 4121-1), et c’est exactement ce qui s’applique lorsqu’un salarié est positif au Covid-19.

Le premier réflexe: isoler le collaborateur, et conserver une distance d’un mètre minimum. Le port du masque chirurgical est requis, et il faut faire intervenir le professionnel de santé de l’entreprise, l’infirmière d’entreprise ou à défaut, un secouriste formé ou le référent Covid.

En cas de signe de gravité, par exemple si le salarié est en détresse respiratoire, le réflexe immédiat est d’appeler le SAMU (composez alors le 15).

Mais si le collaborateur ne présente pas de symptômes, son retour à domicile doit être organisé dans de bonnes conditions de sécurité, en évitant par exemple les transports en commun. Le médecin traitant doit être prévenu, ou à défaut, le médecin du travail.

Il est essentiel d’organiser le nettoyage et la désinfection du poste de travail du collaborateur. S’il a été en contact rapproché avec d’autres collaborateurs, il leur est conseillé de s’isoler et d’effectuer un test. Le service de prévention et de santé au travail devra être prévenu.

Des tests Covid-19 et un accompagnement : comment aller plus loin pour protéger les collaborateurs ?

 

Dans son guide de bonnes pratiques pour l’employeur, l’Assurance Maladie rappelle aussi les démarches à suivre après un cas positif:

– Se mettre en lien avec les autorités sanitaires pour aider au « contact tracing » pour identifier et isoler les cas contact.

– Utiliser les outils mis en ligne par l’Assurance Maladie – risques professionnels et par l’INRS (santé et sécurité au travail).

Il est aussi possible de proposer une campagne de dépistage aux collaborateurs. Elle peut être effectuée dans les locaux de l’entreprise, mais attention, certaines règles s’appliquent. Les prélèvements RT PCR doivent être réalisés par des professionnels, uniquement sur la base du volontariat, et en garantissant une traçabilité des résultats. Ce testing Covid-19 est possible avec PmSm.

Plusieurs cas positifs sont identifiés dans l’entreprise ? Dès lors que plus de trois cas sont identifiés en 7 jours, on parle de cluster.

Des mesures de prévention renforcées sont indispensables. N’hésitez pas à solliciter l’accompagnement de professionnels de santé : le service de santé au travail, l’infirmière d’entreprise

 

Photo Unsplash