Catégories Santé au travail

Les risques psychosociaux, une réalité à prendre en compte pour les entreprises


Les entreprises de tous les secteurs d’activités sont concernées par les risques psychosociaux. Plus encore dans le contexte de la COVID-19 et du travail à distance. Les inquiétudes des salariés quant à l’environnement sanitaire et économique, une perception négative du télétravail ou encore du stress lié à la vie personnelle sont autant de facteurs aggravants. Comment identifier les risques psychosociaux ? Quelles actions de préventions et quelles prises en charge ? PmS Médicalisation fait le point.

PmSm dispose d’une équipe plurisciplinaire pour vous aider à prévenir et prendre en charge les risques psychosociaux en entreprise.

Les risques psychosociaux : qu’est-ce que c’est ?

 

L’expression « risques psychosociaux » (ou RPS) désigne des situations de stress ou de violence, qui ont un impact sur la santé et le bien-être des collaborateurs. L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) distingue trois formes de risques psychosociaux.

– Le stress, c’est-à-dire un déséquilibre entre le sentiment du collaborateur par rapport à des exigences de travail ;

– Les violences internes dans l’entreprise : des conflits entre les salariés, le harcèlement moral ou le harcèlement sexuel ;

– Les violences externes, c’est-à-dire des violences verbales ou physiques exercées par une personne extérieure à l’entreprise (usager, client…) vis-à-vis du collaborateur.

Ces différentes formes de risques se combinent selon les situations. Ainsi, un collaborateur soumis à une agression verbale peut entrer à son tour en conflit avec ses collègues, provoquant une situation de stress ressentie par l’ensemble de l’entreprise.

 

Quelles conséquences sur la santé des collaborateurs et sur l’entreprise ?

 

Les risques pyschosociaux ont un impact important sur la santé des salariés. Ils peuvent conduire à la dépression et à l’anxiété des collaborateurs, à des situations d’épuisement professionnel ou de burn-out. Les risques de développer des maladies cardio-vasculaires ou des troubles musculo-squelettiques (TMS) sont accrus.

Ces conséquences sur la santé des salariés ont aussi un effet sur la dynamique de l’entreprise. Une augmentation du taux d’absentéisme par exemple ou un turn-over important qui mettent à mal la productivité, un climat social qui se dégrade, une augmentation du risque d’accidents du travail… le coût social est élevé. En France, il est même évalué entre 1,9 et 3 milliards d’euros selon l’Assurance Maladie !

 

Prévention, accompagnement : des solutions pour limiter les risques psychosociaux

 

L’article L. 4121-1 du Code du travail prévoit l’obligation pour l’employeur de protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Plusieurs démarches permettent de détecter, de prévenir et de prendre en charge les RPS.

– Identifier les risques psychosociaux: des tensions, des conflits, des situations violentes ou une baisse de la qualité de travail sont autant d’indicateurs.

– Evaluer les facteurs de risque et l’impact des RPS chez les collaborateurs: cela nécessite d’adopter une démarche collective, avec les managers, les délégués du personnel et le service médical de l’entreprise. Un diagnostic est indispensable !

– Détecter et prendre en charge les collaborateurs qui sont dans une situation de stress, de détresse psychique ou de mal-être.

– Réagir rapidement lorsque la situation le nécessite (accident du travail, violence…), par exemple avec une écoute médicale, psychologique et sociale

– Mettre en place une démarche de prévention avec des professionnels: le service médical ou l’infirmerie d’entreprise, un spécialiste de la gestion des RPS…