Catégories Santé au travail

Covid-19, prévention et santé : quelles bonnes pratiques pour l’employeur ?


Gérer le Covid-19 au sein de l’entreprise ? Un défi de taille pour les employeurs, qui doivent jongler entre obligations et bonnes pratiques. Dans ce contexte où le rôle des professionnels de santé en entreprise est essentiel, le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion et l’Assurance Maladie viennent d’éditer un guide, consultable sur Ameli.fr.

PMS Médicalisation (PmSm) décrypte ces « best practices » indispensables.

Le saviez-vous ? PmSm, leader des solutions médicales en milieu professionnel, propose une vaccination contre le COVID-19 au sein des entreprises. Une opportunité pour les employeurs d’aller au-delà de leurs obligations, pour mieux protéger la santé de leurs collaborateurs.

Protéger les collaborateurs en évaluant le risque sanitaire

La santé des collaborateurs, un véritable impératif ! Le Code du Travail (article L 4121-1) prévoit que l’employeur prenne les mesures nécessaires « pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale des travailleurs ». Cela vaut tout autant dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 : les mesures de prévention des risques professionnels doivent être adaptées.

Première étape : évaluer les risques, par exemple en vérifiant dans quelles circonstances les collaborateurs peuvent être exposés. C’est l’occasion de solliciter les services de santé de l’entreprise !

Il faut ensuite mettre à jour le document unique d’évaluation des risques (DUER). Si vous n’en disposez pas, pensez à le rédiger. Il faut y renseigner les mesures nécessaires pour réduire le risque de contamination au sein de l’entreprise.

Pour que ces mesures soient efficaces, ne laissez pas de côté le dialogue et la communication. Les représentants du personnel, le service de santé et le référence Covid au sein de l’entreprise seront beaucoup plus efficaces s’ils peuvent travailler ensemble. Et pourquoi pas faire appel à un Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (IPRP) ?

Quelles mesures de protection faut-il prendre ?

Le guide édité par l’Assurance Maladie liste les mesures à respecter :

généraliser le télétravail, et au minimum réorganiser le travail pour limiter les jours de présence en entreprise ;

opter pour les réunions en distanciel, par téléphone ou en visioconférence ;

organiser les horaires pour tous de manière à limiter les pics de fréquentation des salariés dans un même lieu ;

veiller au respect des gestes barrières et des mesures d’hygiène, et à la distanciation physique ;

– séparer les postes, par exemple avec des écrans transparents notamment lorsque les collaborateurs sont en contact avec le public ;

– s’assurer du port du masque en intérieur, pour tous, et en extérieur lorsque la distanciation physique n’est pas possible. Cela suppose de fournir des masques aux collaborateurs ;

– nettoyer les espaces et outils de travail chaque jour, ou à chaque rotation d’équipe de travail ;

ventiler et aérer les espaces de travail et d’accueil, en s’assurant bien sûr que les conditions de ventilation soient conformes. L’Assurance Maladie recommande une ventilation de 15 minutes toutes les 3 heures ;

– appliquer des consignes sanitaires jusque dans les espaces de restauration d’entreprise.

Des mesures complémentaires sont possibles, pour aller plus loin dans la prévention et mieux protéger les collaborateurs. Elles peuvent être organisées avec l’infirmerie d’entreprise : un contrôle de la température sur la base du volontariat par exemple, ou un nouvel aménagement des espaces de travail.

 

Photo Unsplash